Comment survivre au stress des petits matins d’école?

Une routine du matin… qui déraille
On appelle ça «La course du 6-8»… Marathon qui commence quand le réveil sonne à 6h00 et se clôt lorsque les enfants sont à l’école, deux heures plus tard. Deux heures durant lesquelles, vous devez affronter vos petits monstres mal réveillés!

Quelques conseils pour ne pas déraper avant la ligne d’arrivée (la cour de récré!)

  1. Avant tout, buvez votre café! Ou votre thé, si vous préférez! Prenez le temps de vous occuper de vous-même avant d’aller éveiller vos enfants. Cinq à dix minutes que vous vous consacrez intégralement. C’est très important.
  2. Réveillez les monstres en douceur! Scénario catastrophe: entrer dans la chambre du (des) bambin(s), allumer la lumière et hurler « debout là-dedans! ». Scénario préférable: ouvrir la porte de la chambre, saluer doucement le petit peuple endormi, donner une caresse à chaque chérubin, ensuite seulement ouvrir les rideaux ou les volets. Si et seulement si la méthode douce n’est pas efficace, envisagez le recours aux grands moyens! (Cités dans le scénario catastrophe)
  1. Ritualisez le quotidien! Rien de tel qu’un bon rituel pour sécuriser et apaiser des enfants fatigués ou mal lunés. Dans la mesure du possible, tâchez de mettre en place une « ritournelle matinale ». Faites les mêmes choses dans le même ordre (se lever, manger, se débarbouiller, s’habiller, etc.), et proposez un déjeuner identique (quoique équilibré), composé des aliments préférés de vos petits affamés.

  1. Organisez! La veille, assurez-vous que vous avez slips et chemisettes en suffisance pour le lendemain matin! Vous éviterez ainsi de retourner les armoires en dernière minute (rien de plus stressant que la course aux chaussettes!) Préparez d’avance tout ce qui peut l’être: les vêtements, les sacs de gym, les affaires de piscine…
  2. Prévoyez des repas simples. Si votre enfant ne prend pas le repas chaud à la cantine, vous devez lui préparer tous les matins (sauf mercredi) la fameuse « boite à tartines ». Préférez des aliments simples (tartines, tomates cerises, portion de fromage, etc.) aux préparations très élaborées (salades composées, pâtes…). Pensez qu’à l’école votre petit mange seul, comme un grand: vous n’êtes pas là pour l’aider à porter la fourchette à sa bouche! Rien ne rivalise avec une tartine généreusement garnie!
  3. Ne paniquez pas! Même si vous êtes en retard, restez zen. Rien ne sert de courir comme une poule affolée! Les enfants sont très sensibles à l’agitation et au stress. Au moindre signe d’énervement, ils s’énervent à leur tour. Criez le moins possible, ne jurez pas entre vos dents, faites les choses dans l’ordre… Et si malgré tout vous êtes en retard, résignez-vous. Le monde n’en tournera pas moins rond.
  4. Embrassez les tous! Vous êtes sur la ligne d’arrivée! Vos petits sont enfin dans la cour de récré ou dans la classe. Avant de repartir et d’entamer votre journée, n’oubliez pas de les embrasser. (Même si, ce matin, ils vous ont particulièrement agacé!).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here