Les 20 erreurs des parents les plus fréquentes

Mike Leary est psychologue familial. Au cours de sa carrière il a étudié des centaines de familles et leur mode de fonctionnement. Voici les 20 erreurs de parents les plus fréquentes qu’il a pu observer.

Quelles sont les erreurs des parents les plus communes et comment peuvent-elles nuire à la santé mentale et physique de leurs enfants à long terme?

La plupart des parents essaient de faire ce qui est le mieux pour leurs enfants. Que se passe-t-il lorsque nous ne réalisons même pas que notre comportement est nuisible ?

« Au cours des années j’ai vu beaucoup de bonnes intentions dégénérer horriblement. Les conséquences peuvent entraîner des auto-mutilations, des suicides et, dans des cas extrêmes, même des meurtres. »

Quelles sont les erreurs des parents les plus fréquentes et quel impact ont-elles sur les enfants?

  1. Donner trop de choix: De nombreux parents pensent que les enfants devraient toujours avoir des choix sans fin, alors qu’en réalité, les enfants peuvent être submergés s’ils reçoivent toujours autant d’options.
  2. Les féliciter pour tout ce qu’ils font: Il est très courant maintenant de voir des enfants qui sont presque des toxicomanes de la louange. Ils ne feront rien à moins qu’il y ait un gain pour eux.
  3. Essayer de rendre l’enfant heureux: Leur travail consiste à apprendre à être heureux par eux-mêmes,  vous ne pourrez jamais obliger un enfant à être heureux.
  4. Trop les gâter: Ils finiront presque toujours par croire que posséder des choses conduit au bonheur. L’enfant ne sera jamais satisfait par ce qu’il a et, à terme, cela engendrera des dépendances et des compulsions.
  5. Les garder trop occupés: Le plus souvent avec les sports. Beaucoup de parents croient à tort que les «activités» gardent leur enfant loin de l’ennui, mais souvent, cela entraîne un burn-out chez l’enfant voire même engendrer chez lui un comportement agressif.
  6. Penser que l’intelligence les sauvera: Il peut être tentant pour les parents de promouvoir l’intelligence comme une fin en soi. Pourtant, cela peut conduire l’enfant à devenir arrogant, pensant que tout le monde est stupide ou croyant secrètement qu’ils doivent accomplir quelque chose et qu’ils sont des imposteurs. Avec pour conséquence d’être rejetés par leurs camarades.
  7. Penser qu’une religion stricte leur donnera des valeurs parfaites: La première fois qu’ils verront l’hypocrisie chez leurs parents ou leurs leaders adorés, le château de cartes s’effondrera.
  8. Se taire sur les sujets importants, comme la sexualité: Beaucoup de parents sont terrifiés de parler de sexe et croient qu’éviter d’en discuter avec leurs enfants les sauvera. Mais j’ai vu des filles de 13 ans tomber enceintes, parfois même pour prendre leur revanche.
  9. Être hyper-critique des erreurs de l’enfant: Il est bon d’encourager le succès de ses enfants. Mais à outrance, les enfants élevés de cette façon sont contraints à la perfection dans tout, dans l’apparence, dans les relations sociales, dans le sport,… Mais à la moindre erreur, ces enfants se sentent inutiles en tant qu’êtres humains et sont tellement mal dans leur peau que, dans certains cas, ils pourront recourir à l’auto-mutilation voire le suicide.
  10. Utiliser la honte, le mépris ou la menace: Ne dites jamais à votre enfant que vous ne l’aimerez plus si il ne fait pas ci ou ça.  A court terme vous aurez ce que vous voulez, mais par la suite, l’enfant se sentira abandonné et ne se souciera plus non plus d’accomplir les dites tâches.
  11. Leur faire faire des choses inappropriées pour leur âge: J’ai 3 patients maintenant qui, à l’âge de 4 ans, devaient se nourrir eux-mêmes et / ou devaient également être responsables d’un frère ou d’une soeur. J’ai vu beaucoup d’enfant dans ce cas qui n’ont pas voulu d’enfant en grandissant car comme ils le disent : « J’ai dû élever ma famille ».
  12. Ne pas limiter leur temps passé devant un écran: Qu’il s’agisse de la télévision, des jeux, du téléphone ou des textos. Je connais une famille où la mère et le fils adolescent s’envoient constamment des textos et personne d’autre ne peut entrer dans leur bulle relationnelle.
  13. Ne pas laisser les enfants s’ennuyer: Certains parents pensent que les enfants sont censés être stimulés en tout temps et c’est leur travail pour éviter qu’ils s’ennuient. Les enfants n’apprennent pas à être créatifs et à gérer l’ennui par eux-mêmes.
  14. Protéger les enfants de leurs propres erreurs: Je vois des parents qui ont de bonnes intentions et se plient aux quatre volontés de leurs enfants. Du simple jouet à les tirer hors de problèmes juridiques. Tout à coup, ils sont surpris lorsque l’enfant ne respecte rien. Tout le monde a besoin d’apprendre à perdre, c’est juste une autre façon d’acquérir de la sagesse et de l‘expérience sur ce qu’il ne faut pas faire.
  15. Ne pas laisser les enfants faire les casse-cou et se salir: Les enfants qui fréquentent les écoles maternelles à la campagne et  sont plus en contact avec la nature, sont moins malades et s’entendent mieux que ceux évoluant dans des milieux plus fermés.
  16. Ne pas débriefer la journée avec l’enfant: « Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui? » Les enfants dorment mieux et se sentent aimés lorsque les parents s’intéressent à ce qui s’est passé durant leur journée. Ca leur permet aussi de trier ce qui est important dans leur propre vie.
  17. Ne pas faire la lecture à de très jeunes enfants: La lecture exige que l’enfant soit calme, silencieux et qu’il utilise son imagination. Toutes les choses que les vidéos ne font pas. La lecture les prépare à écouter à l’école et à pouvoir utiliser leur imagination pour développer leur créativité.
  18. Retirer les tétines trop tôt: Les parents pensent que la tétine est un symbole extérieur de l’insécurité, de sorte qu’ils ont tendance à l’enlever aussitôt qu’ils le peuvent, au lieu de laisser l’enfant lâcher naturellement sa tétine quand il se sent prêt. J’ai des patients adultes qui sucent encore secrètement leurs pouces.
  19. Ne pas surveiller leur alimentation: Et surtout en demandant: « Tu as assez mangé? » Lorsque cela se produit, votre enfant va normalement se resservir à nouveau. C’est un ancien programme de survie de notre patrimoine en temps de pénurie, lorsque la nourriture n’était pas disponible. Chaque fois que vous remplissez votre estomac, celui-ci s’adapte et s’élargit.
  20. Corriger physiquement l’enfant: Les parents pensent que cela leur apprendra à obéir, mais l’utilisation des châtiments corporels ne fonctionne jamais aussi bien que l’amour et la compréhension. Je vois toutes sortes de patients chez qui la notion du  «qui aime bien, châtie bien » n’a rien apporté de bon. Il en résulte une perte totale de confiance en soi et dans grandes difficultés relationnelles, avec le gros risque que l’enfant reproduise plus tard ce schéma avec ses propres enfants.

Découvrez aussi les  8 points communs des parents qui élèvent des enfants épanouis !